• Loin de la rue - chapitre 32

    loin
     
     
     
    EPILOGUE
     
    Alice
     
     
     
     
    J'avais enfin tout raconté à Matthiew. Ma mère morte en me laissant à un beau-père qui n'a vu en moi que le jeune fille qui grandissait devant lui. Jusqu'à cette fameuse nuit où il est entré dans ma chambre. J'avais honte et n'osais dire à personne les attouchements que me faisait cet homme nuit après nuit alors qu'il me menaçait. La journée il se faisait passer pour le beau-père idéal et compréhensif.

    Cela a duré un certain temps. Je voulais m'enfuir mais pour aller où. Je n'avais pas d'argent, plus aucune famille. Et puis je n'étais pas encore majeur.

    Une nuit il est entré comme une furie dans ma chambre, il a déchiré ma chemise de nuit et ma petite culotte et il m'a violé à plusieurs reprises. Je m'étais débattu comme je le pouvais mais ça n'avait pas changé grand-chose. Au petit matin, il a montré quelques signes de fatigue et j'ai pu attraper ma lampe de chevet et la lui a fracassé sur son crâne. Je n'ai pas regardé si je l'avais tué ou juste assommé. J'étais tremblante et en pleurs en prenant un sac, ma boite à trésor et mon livre de contes. Je me suis enfuie sans savoir réellement où j'allais.

    La suite à quelques détails prêt Matthiew la savait déjà.

    Lorsque j'ai terminé mon récit j'ai regardé l'homme qui se tenait près de moi. Je savais qu'il était en colère et qu'il voulait me rendre justice mais je l'ai convaincu que ça ne changerait rien et surtout je ne voulais pas qu'il lui arrive des ennuis à cause de moi.

    Ma première visite a été à Mr et Mme Blackwells. Matthiew m'a accompagné après m'avoir appris que le vieil homme avait vendu la librairie et avait pris sa retraite. Je soupçonnais Matthiew de rester avec moi seulement parce qu'il avait peur que je m'enfuie à nouveau. Il lui faudra du temps, il a tellement souffert de mon absence. Il m'avait tellement manqué que je ne lui en voulais pas au contraire c'était comme si nous étions aimanté l'un à l'autre et incapable de nous séparer.

    Mr Blackwells avait changé, il avait vieilli à une vitesse incroyable. Lui aussi m'a pris dans ses bras lorsqu'il m'a vu. Mais maintenant je comprenais ce débordement d'affection et je me sentais bien. Pendant des années j'ai fui les gestes tendres et interdisais à quiconque de me toucher. Mais là c'était différent j'étais de retour, j'étais encore moi mais ma carapace je l'avais perdu à San Francisco et dans les bras de Matthiew.

    J'étais enfin heureuse, ma vie avait changé. Les mois étaient passés dans un bonheur parfait. Matthiew et moi nous avons déménagé, nous habitions une petite ville au nord de Seattle.
    Nous avons acheté une librairie que nous tenions avec Mr et Mme Blackwells enfin quand ils n'étaient pas trop occupés par leurs petites ballades amoureuses. Je m'imaginais à leur âge main dans la main avec Matthiew, nos cheveux blancs comme la neige et je souriais.

    Nathan nous avait suivis. J'avais appris à lui faire confiance et il était devenu un ami précieux.

    Je regardais notre maison lorsqu'une main s'est posée autour de ma taille.

    - Tu vas bien mon ange ?

    - Très bien. Je suis heureuse.

    - J'aime te l'entendre dire, m'a dit Matthiew sentant son souffle dans mon cou.

    - Matthiew ?

    - Mmmmm.....

    - Est-ce que tu aimerais qu'un jour on se marie ?

    Il m'a regardé, complètement hébété.

    - Tu sais que normalement c'est à moi de te poser cette question. Et oui un jour lorsque tu seras prête je te ferai ma demande.

    - Avant le printemps prochain ?

    - Qu'est-ce qu'il y a Alice ? Pourquoi cette question ?

    - Je voudrais que l'on soit mari et femme avant l'arrivée du bébé.

    - Avant quoi ? Alice tu veux dire que ....

    - Oui mon amour. Alors tu veux bien m'épouser avant le printemps prochain ?

    - Oui, a-t-il crié au beau milieu de la rue me faisant virevolter dans ses bras.





    FIN
     
     
     
     
    loinrue4

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :