• Loin de la rue - chapitre 15

     

    loin
     
     
    Chapitre 15
     

    Matthiew




    J’espérais que je n’aurais plus à me transformer. Je sentais le danger approcher. Mais la sentir si proche de moi me comblait de bonheur. Et il n’y avait que sous mon apparence de loup qu’elle était enfin elle-même, si douce, tendre et aimante. Elle se laissait aller et j’en étais un peu jaloux. Pourquoi n’arrivais-je pas à la combler lorsque j’étais Matthiew ?

    Maintenant elle savait pour les sentiments que j’avais pour elle et elle n’avait pas l’air de l’avoir mal pris.

    Je savais qu’il était déjà tard et il fallait que je trouve quelque chose à lui dire lorsqu’elle verrait qu’il n’y a plus personne à l’appartement. J’imaginais ma réaction si j’avais été chez moi regardant les heures défilées, m’inquiétant sur son sort en ne sachant pas où elle se trouvait.

    Mais lorsque je suis arrivé les mots sont sortis tout seul et j’ai fini par la prendre dans mes bras.

    Il était déjà tard et Alice était partie se coucher très tôt sans un mot. Il y avait quelque chose qui clochait, elle était troublée par je ne sais quoi.

    Des vibrations sur ma table de chevet me firent sursauter, ce n’était que mon téléphone portable. Je le prenais afin de regarder ce que je savais déjà. Ils étaient en ville, ce n’était plus qu’une question d’heures avant qu’ils ne me trouvent. Tout ce que je voulais c’était que l’affrontement ait lieu loin du regard d’Alice.

    Il était 8 heures lorsque j’ai entendu la porte claquer. Je me suis levé rapidement mais en regardant par la fenêtre j’ai vu Alice qui marchait en direction de la librairie. Elle n’avait pas emporté ses affaires, c’était le signe qu’elle reviendrait.

    J’allais déjeuner lorsqu’une silhouette a retenu mon attention. Kurt ! C’était bien lui, le regard rivé sur ma fenêtre, un sourire aux lèvres mettant deux doigts sur sa tempe avant de les retirer. Sa façon de me dire bonjour.

    Je ne pouvais plus reculer. S’il était dans cette ville, ça voulait dire que la meute avait suivie.

     

     

    loinrue2

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :