• Le pouvoir de l\'Iris - chapitre 1

     
     
    iris
     

    CHAPITRE 1

     

    Vendredi était arrivé très vite et je me trouvais devant mon psyché me regardant pour la dixième fois au moins sans grande conviction.

    Je me demandais encore pourquoi j’avais accepté d’accompagner Ashley à ce concert. Je détestais ce genre d’endroit toujours trop bruyant, rempli de fumée, d’odeur plus ou moins agréable. Je ne savais pas ce qu’on devait porter à ces soirées. Et j’avais sorti tout ce que j’avais de potable dans mon armoire.

    La porte s’est ouverte doucement laissant passer le visage lutin de mon amie.

    -          - Et bien j’arrive à temps on dirait.

    Elle entrait dans la chambre et je la scrutais de la tête au pied. Elle portait un jean, des converses, un débardeur que je connaissais bien vu que c’était le mien et son blouson fétiche en cuir. En fait elle était décontractée alors que je me triturais l’esprit afin de trouver la tenue idéale.

    Elle fouillait avec entrain le tas de vêtement sur mon lit et me jetait un jean légèrement délavé, un top bleu et dans chacune de ses mains un cintre avec d’une part un blouson en jean et de l’autre un autre plus kitch. Je pointais mon doigt vers la veste en jean. Pour les chaussures je mettrais mes baskets.

    Je laissais mes cheveux bruns tomber en cascade dans mon dos alors qu’Ashley  avait remonté les siens afin, comme elle le disait, de ne pas transpirer pendant la soirée.

    -          - C’est quoi le style de musique ? lui demandais-je.

    -          - Je te l’ai déjà dit c’est du Rock, enfin du Pop Rock plus précisément. Allés on va bien s’amuser. C’est dingue quand même tu n’es jamais allée à un concert ?

    -          - Non. Jamais. Ça ne m’intéresse pas plus que ça. Tu sais la foule, la transpiration, la sono à fond ce n’est pas mon truc.

    -          - Je suis sûre que ça va te plaire et puis tu ne peux pas me laisser y aller seule n’est-ce pas ?

    -          - Evidemment !

    C’était clair qu’elle savait s’y prendre pour m’embarquer dans des soirées comme celle-ci.

    Nous sommes arrivées vers 23 heures dans un des quartiers populaires de Londres, la rue où nous nous trouvions était sombre mais loin d’être déserte.  Il y avait une queue de plusieurs mètres et la température extérieure était assez élevée pour un mois de juin. Plus loin un groupe de filles hystériques attendait devant une porte certainement là où les groupes devaient entrer. C’était pathétique et irréel.

    Je ne me sentais pas à ma place et voulais rentrer chez moi. Mais je n’avais pas beaucoup d’amies à part Ashley, j’étais en Angleterre depuis six mois après des années et des années d’absences.

    Les cris derrière moi m’ont fait sursauter et je me tournais brusquement une voiture s’était  arrêtée  juste devant la porte que je regardais quelques minutes auparavant. Ashley était aussi excitée que ces groupies mais ne me quittait pas.

    Je ne voyais rien, pas même un visage. Pourtant une étrange sensation s’est emparée de moi, quelque chose d’indéfinissable. Une sensation forte et agréable mais la peur aussi. La peur qui m’a enveloppé un court instant avant de disparaitre  rapidement.

    J’ai eu l’impression que des yeux s’étaient posés sur moi mais regardant furtivement autour de moi personne ne me prêtait attention. Tous les regards étaient dirigés vers la masse de personne rassemblée sur le côté du bâtiment.

    Je me sentais mal. Etais-je en danger ?

    J’aurais aimé avoir plus de temps pour réfléchir à la question  mais je sentais une main m’attrapée m’entrainant avec elle à l’intérieur de la salle de concert.

    Pour Ashley nous étions assez bien placées pour pouvoir voir en détail les superbes beaux garçons qui passeraient sur scène. Je crois même qu’elle avait fait le déplacement plus pour les mecs que pour le style de la musique. Je regardais autour de moi et je bénissais Ashley de m’avoir écouté afin d’être au moins sur les bords pour que je puisse respirer un peu. J’avais une vue d’ensemble sur la foule et sur la scène. Je faisais attention au moindre détail, au moindre brouhaha qui m’aurait fait fuir il y a peu de temps.

    Ashley essayait tant bien que mal de me parler des différents groupes qui passeraient sur cette scène. Le moindre détail sur tel ou tel bassiste, chanteur, et autres. Je ne retenais qu’une seule chose un de ces groupes ne chantait que la nuit. Jamais personne ne les avait vus jouer en plein jour. D’après mon amie c’est pour cela qu’ils avaient autant de succès, ils avaient créé un tel mystère autour d’eux que les plus invraisemblables rumeurs  parcouraient  le net.  Le groupe était composé de quatre garçons et ils se faisaient appeler les night hearts.

    J’écoutais plus ou moins le blabla répété de mon amie et repérais quelqu’un caché derrière un poteau. Je n’arrivais pas à voir si c’était un homme ou une femme mais cette personne c’est moi qu’elle regardait. Un frisson me parcourait la colonne vertébrale jusqu’à dresser le duvet de mon cou. Je savais à cet instant que les sentiments qui m’avaient traversé à l’extérieur étaient les mêmes. La peur, l’attraction, l’envie….

    Mon regard scrutait l’obscurité, je voulais savoir à qui j’avais à faire. Nos yeux se rencontrèrent et un léger malaise m’a submergé pendant quelques secondes. Je m’accrochais à Ashley qui s’est inquiétée immédiatement.

    -          - Tu vas bien ? me demanda-t-elle. C’est la foule, la chaleur ? Tu veux sortir ?

    -          - Non ça va. Merci. Je ne sais pas ce que j’ai eu mais c’est terminé je vais bien. Alors tu es prête à danser et chanter jusqu’au bout de la nuit ? lui dis-je espérant me faire oublier ce moment déstabilisant.

    -          - Et bien te voilà raisonnable.

    Dans le noir nous n’avions pas remarqué que le batteur avait pris place et c’est sur un rythme soutenu que le concert a débuté. Pris dans l’euphorie je me suis prise au jeu et je me suis dandinée comme tout le monde. Je n’aurais jamais imaginé qu’on pouvait autant s’amuser dans un endroit pareil. Ashley connaissait déjà quelques chansons par cœur mais moi je me contentais de taper dans mes mains et gesticuler mes bras dans tous les sens.

    J’avais chaud et je transpirais à grosses gouttes. Le gros point négatif de cette soirée qui touchait à sa fin.  Nous attendions le dernier groupe qui faisait déjà l’unanimité vu les cris et les appels qui s’échappaient dans la salle. Comment s’appelait-il déjà ? Les …. Night hearts ! Ridicule ! Mais bon je trouvais toujours plus ou moins risible les différents noms que se donnaient les musiciens.

    Comme les autres j’appelais le groupe comme d’une même voix tapant dans nos mains à l’unisson.

    Enfin ils montaient en scène sous les cris stridents qui me perçaient les oreilles. La musique prit le relais. Sur l’estrade trois garçons nous faisaient face et un autre nous tournait le dos. Ashley m’agrippait en me disant que c’était le chanteur, qu’il était d’une telle beauté que j’allais en être accro c’était sûr.  Je haussais les épaules et continuais à me tordre afin de suivre la musique.

    -          - Rafy, Rafy, Rafy, scandait la foule.

    Je me suis remémorée  qu’Ashley m’avait dit que le chanteur s’appelait Raphaël alors qu’il se retournait vers ses fans.

    Mon dieu ! Il était d’une beauté époustouflante. Mais tout d’un coup son regard a croisé le mien et j’ai su que c’était lui l’inconnu qui m’avait épié tout à l’heure.

    Il a su ce que je pensais à cet instant car j’ai vu un léger sourire au coin de ses lèvres avant de tourner la tête vers l’ensemble de la foule envoutant la pièce littéralement.

    Je restais immobile mon regard toujours sur lui comme envoutée à mon tour.

     

     

    3109480475_1_17_HG1UGvL7

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :