• L\'incroyable destin de June St John - Chapitre 21

     

    05.wir.skyrock.net1

     

    05.wir.skyrock.net

     

    CHAPITRE 21

     

    Il était 20 heures lorsque nous avons entendu le carillon de la porte d’entrée. Je me suis précipitée pour aller ouvrir, Melle Pedington était accompagnée d’un étrange personnage qui portait un carton.

    -          - Je suis en retard mais j’attendais mon ami Grégoire pour qu’il puisse m’accompagner en voiture jusqu’ici.

    -          - Bonsoir, nous dit-il tout en nous regardant à tour de rôle.

    -          - Bonsoir, lui répondîmes en chœur.

    -          - June la réunion est fixée à demain soir 20 heures ça te va ? Elle se déroulera ici même car ton grand-père détient la plupart de nos documents officiels et nous en aurons peut-être besoin. Je viendrais avec six autres personnes et nous avons demandé à deux représentantes des sorcières de venir également. Je vous expliquerais demain j’arriverais en début d’après-midi. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, bonne recherche les enfants.

    -          - Merci et bonne nuit mademoiselle Pedington, lui dit Zakhiel avec un sourire.

    -          - Bonne nuit à toi aussi Zakhiel.

    Elle s’éloigna avec ce Grégoire jusqu’à une vieille voiture garée devant la maison. Une très belle voiture de collection d’ailleurs mais je ne m’y connais pas assez pour savoir de quelle marque il s’agissait.

    J’allais me retourner lorsque je sentis une présence. Je regardais tout autour de moi, je fixais chaque endroit sombre. Je savais que quelqu’un nous observait.

    -          - Zakhiel on nous surveille.

    -          - Oui, je les ai sentis. Ils sont plusieurs, ce sont des vampires. Ils ne nous feront rien ils viennent juste surveiller nos faits et gestes et rendre compte à mon père de chaque visite à ton domicile.

    -          - J’aurai dû y penser. En fait c’est de bonne guerre.

    -          - Rentrons.

    Après avoir vérifié toutes les portes et fenêtres, je me suis fait des sandwichs et nous nous sommes installés par terre dans la bibliothèque. J’étais allée chercher dans ma chambre un bloc note vierge afin d’écrire tout ce qu’on trouverait d’interessant. J’ai ouvert le carton et vidé son contenu. Nous ne savions pas trop par quoi commencer. En fin de compte nous nous sommes partagés les livres et nous avons travaillé chacun de notre côté.

    J’ai pris le premier dossier il concernait les parents de Cassandre. Toute leur vie y était inscrite. C’était fascinant. Même les livres d’histoire ne donnait pas autant de détail sur la vie des siècles passés. On aurait cru des livres de contes pour enfants. Si je ne savais pas ce que je sais sur ce monde je n’y aurais pas cru moi-même. Je sais c’est dur à expliquer et très long aussi. Le monde de la magie était déjà fascinant à cette époque mais ça avait l’air très dangereux aussi. Beaucoup avait peur des conséquences sur eux et sur leur famille. Dès que l’on s’apercevait que quelqu’un faisait de la magie il était éxécuté ou emprisonné ainsi que sa famille. Tout un monde de barbarie flottait autour des enchanteurs ou des sorciers. Bizarrement on ne parlait que très peu des autres créatures comme les lutins, les elfes, les vampires.

    Cela faisait 3 heures que nous étions plongés dans nos lectures. Dès que je trouvais quelque chose qui était lié à Cassandre je le notais mais surtout je montrais à Zakhiel tout ce que je trouvais sur sa mère. Elle était une jeune fille pleine de vie, qui pratiquait la magie avec beaucoup d’énergie et beaucoup de talent. Elle était la fierté de ses parents car elle était la meilleure des trois de leurs enfants, deux filles et un garçon. Meredith l’aînée, Bayron le deuxième et la petite dernière Cassandre. La mère de Zakhiel était décrite comme étant très belle. Je regardais dans le fond du carton car j’avais cru y voir un  vieil album photo. Je l’ouvris délicatement, j’avais peur de mettre cet ouvrage en miettes. Je regardais au fil des pages les différents visages. J’aurai aimé que mon grand-père soit là avec nous il m’aurait dit si il y avait quelqu’un de notre famille, il avait l’air d’être la bible de cet univers. En pensant à lui j’avais un pincement au cœur. Zakhiel s’est approché de moi il avait très envie de voir à quoi ressemblait sa famille. Nous regardions les visages et les inscriptions presque effacées. C’est comme ça que nous avons découvert les visages de ses grand-parents, de son oncle et de sa tante et contre toute attente le visage de sa mère. Elle était magnifique, et Zakhiel lui ressemblait étonnamment. C’était stupéfiant.

    Zakhiel m’a regardé, il a regardé la photo de sa mère et a passé délicatement ses doigts sur la photo comme pour caresser celle qu’il n’avait jamais connu. Il était ému et si triste. Je lui ai caressé les cheveux et il s’est enfoui son visage dans mon cou en me serrant dans ses bras. Je savais ce qu’il ressentait et à ce moment là mes parents aussi ont traversé mes pensées. Je pris conscience que si je perdais mon grand-père je resterais seule sans aucune famille. Il ne me resterait que mon grand amour, un vampire d’une beauté incroyable et d’une sensibilité qui n’était pas dans la nature de ce qu’il était.

    J’ai encore cherché quelque temps mais mes yeux commençaient à me piquer. Je me suis allongée sur des coussins près de Zakhiel et je pense que je me suis endormie.

    Il faisait jour et le soleil pointait à travers les volets de la bibliothèque. Je m’étirais doucement et j’ai levé les yeux vers Zakhiel qui n’avait semble-t-il pas changé de place. Il arrêta sa lecture afin de venir m’embrasser légèrement puis intensément. Oh ! J’aimais ce genre de réveil, bien meilleur que mon radio réveil qui faisait ce bruit si énervant.

    -          - Bonjour mon amour, tu as bien dormi ?

    -          - J’ai un peu la tête dans le pâté mais ça va ! Et toi ?

    -          - Tu sais bien que je ne suis pas obligé de dormir bien que je trouve cela très agréable. Te regarder suffit à mon bonheur.

    -          - Tu as trouvé quelque chose ?

    -          - Oui je crois. J’ai regardé tes notes aussi. Il y a quelque chose de pas très clair sur la mort de ma mère. Je ne suis pas sûr mais je crois que c’est un vampire qui l’a tué.

    -          - Un vampire ? Ton père ?

    -          - Non. Mais quelqu’un de très proche de lui c’est certain. Je ne sais pas encore pourquoi mais j’ai trouvé autre chose. Ce vampire était en cheville avec une sorcière. Il était impossible pour un vampire de tuer ma mère de cette façon et je crois qu’on a choisit ce procédé pour pouvoir accuser les enchanteurs. Il fallait quelqu’un qui connaisse la magie.

    -          - Mais pourquoi personne n’a trouvé cela auparavant ?

    -          - Parce que j’ai cherché aussi dans la bibliothèque de ton grand-père et avec les documents de Melle Pedington il fallait trouver un lien. Je crois que depuis des années les enchanteurs gardent précieusement les livres de leurs ancêtres mais jamais ils ne les mettent en commun. Je crois qu’ils ont peur de révéler certains secrets.

    -          - Mais mon grand-père a ici des documents officiels. Il connait beaucoup de choses sur ces familles.

    -          - Oui mais tu vois les enchanteurs ne disaient pas tout surtout sur leurs pouvoirs, ils en gardaient quelques uns en secret au cas où. Ils gardaient aussi des histoires de familles qui ne regardaient pas leurs voisins ou amis. Il y a des choses et des histoires que tu as lu dans cette bibliothèque qui ferait peut-être palir d’autres enchanteurs. Chaque famille a des secrets, regarde tes parents. Tu n’as su que très récemment qui tu étais, et cela aurait peut-être duré encore quelques années si tes parents avaient encore été en vie.

    -          - Oui tu as raison. Alors en combinant toutes ces histoires tu crois qu’on va trouver quelque chose qui pourrait sauver mon grand-père ?

    -          - Pour moi la seule chose qui peut le sauver c’est de prouver à mon père que les enchanteurs ne sont pour rien sur la mort de ma mère. Il faut que l’on trouve la sorcière ou une de ses descendantes. Je pense que dans leur milieu il existe aussi ce genre d’ouvrages. Mais par où commencer ?

    -          - Je ne connais qu’une seule sorcière mais elle ne sait pas que je suis au courant de ce qu’elle est.

    -          - Lucy ?

    -          - Oui. Tu le savais ?

    -          - Nous devons savoir qui se cache dans chaque ville où nous passons histoire de rester sur nos gardes.

    -          - Il faut absolument que je lui parle.

    -          - Si elle sait des choses sur sa famille il ne vaut mieux pas que tu la vois seule. Mais elle ne dira rien si je suis là. Il faut que tu la voies avec Nathan.

    -          - Mais …. Nathan sait aussi pour Lucy ?

    -          - Oui. Je lui en ai parlé un jour. Je lui demandais de se méfier car elle avait le béguin pour lui et j’avais peur qu’elle lui fasse je ne sais quel tour pour qu’il se jette à ses pieds.

    -          - Tu crois qu’il acceptera de venir avec moi ?

    -          - Ne t’inquiètes pas pour ça. Je crois qu’il t’apprécie beaucoup sinon il ne t’aurait pas parler de moi au lycée. Il savait que j’étais attirée par toi et lorsqu’il a vu que tu me regardais toujours aussi intensément lorsque j’étais en ta présence il ne lui a pas fallu chercher longtemps pour savoir qu’un jour ou l’autre nous serions inséparable.

    -          - Tu peux lui téléphoner pour lui expliquer et lui demander de venir me prendre dans une heure ?

    Il prit son portable et composa un numéro pendant que je grimpais quatre à quatre les escaliers afin de me préparer.

     

    3109038937_1_19_iDLPFjuA

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :